On a préparé son opération des dents de sagesse avec l’hypnose.

By août 8, 2018 décembre 1st, 2018 Fonctionnement humain

Je vais me faire opérer (sujet)

Mardi matin, ce sera le D-Day ! Une opération qui n’est pas préparé à l’arrache comme dirait l’autre ! Sauf qu’on m’a dit que ça faisait mal, que j’étais vieille et que les dents étaient mal placées alors cela allait faire encore plus mal. En plus, il y avait une dent en bas et que les suites de l’opération seraient plus fastidieuses. Sans compter l’anestésie générale dont on a du mal à se remettre rapidement et qui peut parfois nous donner envie de vomir.

Si seulement ce n’était que cela, mais non ! Forcément, j’en ai parlé autour de moi et je ne suis pas la seule à me faire opérer. Dans mon entourage tout le monde commente son expérience qui bien évidemment n’a pas été agréable. Vous savez ce même genre de commentaires que pour l’accouchement. Ca vous parle ?

Bref, pourquoi une séance alors ?

Pour que ça se passe bien avant, pendant et surtout APRES !!

L’avant opération pour préparer l’après (praticien)

Lors de la séance nous aurions pu travailler sur les croyances limitantes, comme celles citées précedemment. Finalement, ce ne fut pas l’axe choisi. Un travail avec l’inconscient semblait indispensable notamment sur la préparation de l’après opération.

En rapide, cela donne quelque chose de ce genre là.

  • Inconscient, peux tu permettre que tout se passe bien après l’opération ?
  • C’est à dire ?
  • Par exemple, que l’anestésie générale se dissipe rapidement, que la joue soit plutôt dégonflée, que la douleur soit supportable bien que présente pour garder en tête que l’on a subi une opération, que la personne se sente dans de bonnes conditions et tout ce que tu peux mettre en œuvre pour que tout cela aille dans le sens que la personne a choisi.
  • OK
  • Merci !

Bien évidemment, on vérifie que tout cela est OK pour tout le monde, que ce soit à un niveau conscient ou à un autre niveau.

L’auto hypnose comme appui d’après séance (sujet)

Lors du réveil, je me suis fait une séance d’auto hypnose pour évacuer rapidement l’anestésiant. L’infirmière a semblé étonnée de me voir sur pied si rapidement et m’a demandé de m’asseoir au cas où je me sentirai mal ! Argh ! Et si je décide de me sentir bien, j’ai le droit ?:)

Bref, on prend les pains de glace et retour à la maison.

Trois dents en moins mais mon expérience a été plutôt cool. Je dirai pas que je suis prête à la revivre quand même, mais parfois adopter un point de vue différent sur les choses peut amener à ce que ça se passe aussi différemment.

Conclusion (praticien)

Une chouette aventure que je n’avais pas connu jusqu’alors. Mettre un “bouclier” pour éviter les suggestions “négatives” paraît intéressant. Savoir faire un peu d’auto-hypnose est un plus indéniable. L’avantage ? C’est réutilisable à souhait dans d’autres contextes.

C’est quand même chouette l’hypnose, non ?

Merci à Louise de m’avoir permis de partager cette expérience.